ANIMATION COURTE | PRÉVENTION (CYBER)HARCÈLEMENT

  • Public : groupe de maximum 30 jeunes de 13 à 20 ans (1 classe)
  • Durée : 100 minutes minimum
  • Lieu : au sein de vos locaux (en Fédération Wallonie-Bruxelles)
  • Matériel : possibilité d’amener projecteur et système son
  • Prix : forfait de 125 € par animation de 100 minutes pour 30 jeunes, déplacements compris
  • Contact : prevention[a]loupiote.be

***OFFRE SPECIALE***

La deuxième animation du même type dans le même lieu la même journée sera à moitié prix si vous réservez en 2020 pour l’année scolaire 2020-2021! Profitez-en ! 🙂

[Note: cette offre n’est pas valable dans le cadre de l’appel à projets de la FWB en matière de (cyber)harcèlement.]

Le cyberharcèlement des enfants et des adolescents est un phénomène actuel en pleine expansion. En effet, les jeunes sont hyperconnectés et consacrent une grande partie de leur vie sociale aux réseaux sociaux. Ils y partagent et diffusent publiquement de nombreux moments de leur vie privée. Ce phénomène comporte des avantages indéniables (en termes de sociabilisation par exemple) mais aussi de nombreux risques. Afin d’apporter un soutien aux professionnels de l’éducation désireux d’entamer un travail de prévention avec les jeunes en regard de cette problématique du (cyber)harcèlement et des risques liés aux réseaux sociaux, nous avons développé un module d’animation de 100 minutes pour des adolescents de 13 à 20 ans.

Animation de base : prévention du cyber-harcèlement

Deux court-métrages servent de point de départ à un débat avec les jeunes afin de leur permettre de comprendre les mécanismes à l’œuvre au sein de ces problématiques et de développer un usage responsable d’Internet et des réseaux sociaux. Ces deux films, réalisés par Loupiote en collaboration avec d’autres adolescents du même âge, posent la question suivante : « comment utiliser Internet comme outil de liberté d’expression et de partage d’informations tout en veillant à la dignité et au respect des droits de chaque être humain? ». Durant l’animation, un focus particulier est mis sur l’expression, la discussion, les échanges constructifs et l’analyse des comportements, besoins et émotions des jeunes.

Objectifs :
Par le biais du cinéma et des médias, sensibiliser les jeunes à la problématique de la haine en ligne et du cyber-harcèlement et leur permettre de mieux en comprendre les mécanismes afin de lutter efficacement contre eux. Amener les jeunes à développer une meilleure citoyenneté sur la toile et à un usage responsable d’Internet et des réseaux sociaux. Les encourager à s’exprimer, à débattre vis-à-vis d’une situation donnée. Favoriser chez eux le développement d’une citoyenneté active et responsable.

1| Projection du court-métrage « Ce qui vous regarde » + débat

Martin, 16 ans, est un élève sans histoires, épanoui dans sa relation amoureuse avec Julie et entouré d’un bon noyau d’amis. Toutefois, il se répand sur les réseaux sociaux que Martin a été élevé par un couple homosexuel et que, par conséquent, il est homosexuel lui aussi. À mesure que la rumeur s’amplifie sur Internet, évoluant de simples railleries en propos homophobes, Martin est exclu par ses camarades. Le phénomène de haine en ligne atteint aussi Julie, sa petite amie, progressivement rejetée elle aussi. Même si ses amis proches restent solidaires, Martin devient morose, irritable, et commence à s’absenter de l’école.

2| Projection du court-métrage « A ceux qui n’ont rien fait » + débat

Ingrid et Lucie sont deux amies inséparables. Pourtant, un jour, tout bascule et l’amitié cède sa place à un douloureux cycle de harcèlement scolaire et en ligne. Une histoire de cyber-harcèlement sur fond de sexisme comme il en existe tant. Mais cette histoire est aussi celle d’une poignée grandissante de spectacteurs (pour reprendre l’expression consacrée) tantôt amusés tantôt sidérés par la haine dont ils sont témoins. Mis face à leurs responsabilités, nombre d’entre eux se défendront de n’avoir « rien » fait. Choisiront-ils d’en rester là ?


Atelier complémentaire de mise en pratique : « tourné-monté »  (200 minutes)

Un atelier de mise en pratique peut venir compléter l’animation. Il s’agit du « Tourné-Monté » qui permet aux jeunes d’intégrer les réflexions acquises précédemment. Concrètement, les adolescents sont amenés à créer des mini-scénarios et à faire des exercices de jeu face caméra autour des thèmes abordés lors de l’animation précédente : la haine en ligne. Ce qui est tourné est projeté directement en fin de séance au groupe.

Objectifs: MISE EN PRATIQUE
Amener les jeunes à être acteurs d’une production audiovisuelle et à être porteurs d’un message citoyen élaboré collectivement. Intégrer ce message par le jeu et l’exprimer par le corps afin de le rendre accessible à l’ensemble du groupe sous forme de capsules vidéo.


Contact

Vous souhaitez plus de renseignements concernant ces animations ?
Contactez Natacha en envoyant un mail à prevention[a]loupiote.be. Elle se fera un plaisir de vous répondre.