Un 9ème film à l’ACJ : Tournée Générale !

Cette année encore, Loupiote a réitéré l’expérience enrichissante de collaborer avec l’Athénée Charles Janssens d’Ixelles pour la réalisation d’un court-métrage dans le cadre de l’appel à projet « La culture a de la classe » lancé par la Cocof. Les ateliers de jeu face caméra se sont déroulés d’octobre 2013 à janvier 2014, au sein d’une classe de réthos en option technique de qualification.

ACJ2014_CamUn certain regard sur la jeunesse…

Les 14 participants au projet avaient entre 18 et 20 ans. De jeunes adultes donc, au regard déjà bien aiguisé sur leur adolescence écoulée et le monde qui les entoure.

C’est probablement la raison pour laquelle ces élèves ont choisi de construire leur film autour d’une thématique rarement abordée par les adolescents d’habitude, tant elle demande une capacité de recul sur soi: le poids des apparences.

Quelle image de moi je cherche à renvoyer aux autres? À quel(s) modèle(s) je désire correspondre et pourquoi? En tant que jeunes, à quelle(s) pression(s) nous sentons-nous particulièrement soumis en société?

Film caléidoscope, Tournée générale dépeint donc le quotidien d’un cercle de jeunes amis où chacun se trouve confronté à son besoin urgent d’être reconnu et aimé. En voulant plaire aux autres et au monde, ces jeunes se plongent paradoxalement dans un conformisme auquel ils veulent pourtant échapper. Changer de look, jouer les caïds, plonger dans la boulimie, cacher ses émotions… Autant de comportements qui les éloignent d’eux-mêmes et d’une vraie relation à l’autre…

ACJ2014_CLAP« Faire un film, c’est se dépasser. »

Lors de la projection du film à l’école et du débat qui a suivi le 23 mai dernier, les jeunes participants se sont montrés très contents du résultat. Ils ont reconnu que ce projet les avait amenés à se dépasser et qu’ils se sentaient fiers d’« avoir osé faire des choses qu’on n’aurait pas imaginé être capable de faire ». Nandoo, qui a par ailleurs composé la musique du film, témoigne : « On pensait qu’on se connaissait déjà bien dans notre classe, mais là, on a découvert d’autres facettes chez certains, c’était vraiment intéressant ».

Voilà qui vient ainsi rappeler la règle d’or inhérente à tout processus de création : le chemin est au moins aussi important que l’arrivée!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s